Le sommeil des enfants pendant les vacances

À la veille des week-ends prolongés et des congés, les valises sont presque terminées mais une question vous taraude pourtant :

Comment faire pour que le sommeil de mes enfants se passe au mieux ?

L’envie est bien présente de se reposer, de relâcher la pression et de couper avec le rythme souvent soutenu de nos vies. Oui mais voilà les petits eux, ont une nette préférence pour la routine et la régularité. Alors faut-il pour autant rester chez soi et attendre qu’ils grandissent ? Non bien sûr ! Mais certaines précautions sont à prendre, au risque de se retrouver à batailler avec un enfant trop fatigué qui n’arrive pas à s’endormir et de gâcher vos vacances.

L’équipe d’Izidort vous donne quelques conseils pour chaque âge.

Avant 6 mois : les bébés peuvent s’endormir partout ou presque.

Après 6 mois, ils apprécient leurs habitudes et ont besoin de repères et de régularité.

Entre 6 mois et 3 ans : n’imaginez pas trop coucher votre enfant plus tard ou sauter une sieste en espérant savourer une fabuleuse grasse matinée le lendemain. Très peu d’enfants en sont capables.

Perturber leur rythme peut être lourd de conséquences : non seulement vous n’aurez pas droit à plus de grasses matinées mais en plus vous devrez supporter des difficultés d’endormissement, plus de fatigue, d’énervement et des difficultés à apaiser ses émotions.

Jusqu’à 1 an, le sommeil reste assez instable du fait du développement progressif des cycles de sommeil. C’est aussi une période avec beaucoup d’apprentissages qui peuvent perturber ce précieux sommeil pendant lequel il sécrète par exemple des hormones de croissance pour bien grandir.

Vacances riment avec vigilance

Prenez soin de respecter le rythme de votre petit, adaptez-vous à lui et vous passerez ainsi de meilleures vacances.

Le soir, essayez de le coucher à son heure habituelle. Ni plus tôt pour être tranquille. Ni plus tard pour pouvoir profiter de la soirée. Si vous ne pouvez pas faire autrement, limitez le décalage du coucher à une heure tout au plus.

Votre enfant va accumuler beaucoup de nouvelles informations durant la journée. Ne passez donc pas à côté de l’étape essentielle du rituel du soir (bain, petite histoire, gros câlin et au lit…). Ce petit moment permet à votre enfant de s’apaiser et de décompresser, alors ne le bâclez pas. Les copains pourront attendre un peu pour l’apéro 😉 !

Evitez de lui faire sauter la sieste. Jusqu’à 3 ans au moins, un enfant a besoin de dormir l’après-midi. Cela reste vrai pour la période des vacances. Profitez de ce moment de calme pour vous reposer, lire… Cela vous permettra de profiter ensuite des activités à un moment où il fera moins chaud pour toute la famille.

Choisissez un endroit adapté

Installez le dans une pièce au calme, la plus tempérée et avec de quoi gérer la luminosité. Vous pouvez le faire dormir avec vous dans la même chambre si celle-ci est adaptée.

S’il s’agit d’un week-end festif, faites en sorte de faire dormir votre enfant dans un environnement le moins bruyant et le moins agité possible pour lui. Le recours à une baby-sitter est parfois préférable. Cela vous permettra de profiter sereinement de votre soirée et d’un enfant détendu tout le week-end.

Parlez à votre bébé

Prenez le temps de lui expliquer où il va dormir, où vous allez dormir, le tout de manière calme et confiante. Vous pouvez jouer un peu avec lui dans cette nouvelle chambre pour lui permettre de se familiariser avec le lieu, de s’habituer aux odeurs.

Ne vous formalisez pas trop s’il pleure un peu les premiers soirs avant de s’endormir. A la maison, c’est plus facile, mais là c’est un peu différent. Il s’agit d’une situation nouvelle pour lui. Il faut lui laisser un peu de temps pour s’y habituer.

Vous pouvez modifier un peu vos habitudes parce que votre enfant a besoin d’être rassuré. Vous aurez alors le choix, selon la durée de votre séjour, de reprendre les bonnes habitudes dès que votre bébé se sera approprié les lieux ou bien d’attendre le retour à la maison pour aussitôt reprendre votre organisation d’avant.

Après 6 ans

Lorsqu’il s’agit d’une grande période de vacances on peut se permettre de décaler d’une heure ou deux le moment de l’endormissement, à condition qu’il récupère le matin. S’il n’y parvient pas et que vous le sentez trop fatigué, il sera nécessaire de revenir à son horaire habituel. Dans tous les cas, il faudra le recaler la semaine précédant la reprise de l’école. C’est pourquoi sur un long week-end ou sur de courtes vacances, le plus confortable pour tous est bien souvent de garder le même rythme.

Le dodo des ados

Le téléphone est souvent le doudou des ados. L’inconvénient c’est que le portable, la tablette et l’ordinateur renvoient les mêmes ondes que la lumière du jour. Le cerveau ne reçoit donc pas le top départ pour la sécrétion de mélatonine, l’hormone qui permet l’endormissement.

La bonne habitude est de couper les écrans 2 heures avant l’endormissement. Et si les parents montrent l’exemple c’est encore mieux ;-).

Enfin rappelons que, pour que le sommeil des vacances se passe au mieux, il est nécessaire que l’endormissement à la maison se passe déjà de manière sereine, avec régularité, sans dépendance aux parents. Un enfant qui sait s’endormir calmement et de manière autonome le reste de l’année aura moins de difficultés à s’adapter à un nouvel environnement.

Toute l’équipe d’Izidort vous souhaite de bons week-ends et de bonnes vacances en famille !

Prenez le temps de déconnecter. Même pendant les périodes de vacances il y a toujours une consultante sommeil pour vous accompagner. Et s’il n’y a plus de rendez-vous disponibles, n’hésitez pas à nous écrire ou nous appeler.

L’importance du sommeil

le massage bébé